×

Saviez-vous que...

Saviez-vous que la cathédrale L'Assomption de Trois-Rivières, conçue par le même architecte que celle de Rimouski et ayant fait l'objet d'une épuration de son ornementation intérieure comme cela s'est fait pour celle de Rimouski, a pourtant reçu la plus haute cote de valeur patrimoniale avec possibilité d'importantes subventions pour sa restauration? Quant à la cathédrale de Rimouski, elle a reçu une si faible cote de valeur patrimoniale qu'elle ne peut recevoir de subvention pour sa restauration. Un bel exemple de «deux poids, deux mesures».

Saviez-vous que le presbytère Saint-Germain a été vidé de son contenu et que tous les biens meubles et archives qui s'y trouvaient ont été déménagés dans le presbytère Saint-Pie X et que l'illustre presbytère Saint-Germain est devenu une coquille vide?

Saviez-vous que l'orgue de la cathédrale de Rimouski, d'une valeur de plus de 3 millions de dollars, est l'un des plus grands et plus beaux instruments du Québec avec ses 4500 tuyaux et que des organistes chevronnés du monde entier ont joué sur cet instrument?

Saviez-vous que notre orgue a été construit pour l’environ-nement spatial particulier de la cathédrale et que toute intervention qui modifierait l’intérieur du bâtiment détruirait la qualité sonore exceptionnelle de l’orgue?

Saviez-vous que depuis la perte de l'usage des grandes orgues de la cathédrale de Rimouski, le Conservatoire de musique n'a plus eu aucun étudiant inscrit en orgue?

Saviez-vous que le Vatican et le Nonce apostolique ont reçu une copie, rédigée en italien, du dossier de la cathédrale de Rimouski avec l’optique d’une intervention auprès de l’archevêché?

Saviez-vous qu' à la première tentative de rapprochement par le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski, la réponse de l'archevêque a été de renvoyer le Regroupement diocésain aux marguilliers de la fabrique Saint-Germain alors que l'archevêque lui-même les avait dépossédés de tous leurs pouvoirs?

Saviez-vous qu'après une deuxième tentative de dialogue du Regroupement diocésain avec l'archevêque, celui-ci n'a pas cru bon de lui répondre? Est-ce parce qu'il ne juge pas essentielle la sauvegarde de la cathédrale?

Saviez-vous que depuis avril 2016, le projet du regroupement diocésain pour l'avenir de la cathédrale a toujours été de la sauvegarder en ajoutant aux activités de culte, des activités culturelles, sociales et communautaires, alors que l'archevêque véhicule dans la population que le Regroupement diocésain préconise le culte seulement?

Saviez-vous que le plan de notre archevêque, conseillé par l'économe diocésain, Michel Lavoie, est de fermer l'église St-Robert, les coûts des réparations à y effectuer se chiffrant à plus de 2 millions, et de diriger les fidèles vers l'église St-Pie X?

Saviez-vous que selon le sondage Léger réalisé en 2017 pour le compte de l'archevêché de Rimouski, 75% des personnes consultées ont exprimé le souhait que la cathédrale soit conservée comme lieu de culte avec du culturel et du communautaire et que l'archevêque nie cette évidence?

Saviez-vous qu'en juin 2017 le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale a présenté à l'archevêque un projet en bonne et due forme et que ce dernier a indiqué que ce projet ne satisfaisait pas ses critères; mais, il n'a jamais dévoilé ce qu'étaient ces critères?

Saviez-vous qu'en septembre 2017, l'UQAR a déposé à l'archevêché, en collaboration avec le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale, une démarche de validation des options d'activités contenues dans le projet du Regroupement et que personne de l'archevêché n'a cru bon de répondre à l'UQAR?

Saviez-vous que lors du bris d'un tuyau du système de gicleurs dans la salle Saint-Germain, à l'arrière de la cathédrale, l'assemblée de fabrique, présidée par Normand Lavoie, a voté pour l'installation d'un détecteur de fumée plutôt que pour la réparation du système de gicleurs? Une économie de quelques centaines de dollars pour abaisser grandement le niveau de protection d'un bâtiment valant des millions?

Saviez-vous que les trois marguilliers, favorables à la sauvegarde de la cathédrale, ont voté pour la réparation du système de gicleurs plutôt que pour la seule installation d’un détecteur de fumée et que leur choix a été renversé par l’assemblée de fabrique? L'argument premier des trois marguilliers était que les pompiers n'auraient même pas le temps d’endosser leurs vêtements protecteurs pour combattre le feu, car il serait trop tard?

Saviez-vous que la Fabrique Saint-Germain a annulé ses assurances sur le bâtiment de la cathédrale et sur les biens qui y sont contenus, ne conservant qu'une assurance de responsabilité civile de 2 millions? Qu'arriverait-il si un désastre survenait dans la cathédrale, endommageant le centre névralgique de TELUS situé immédiatement à l'arrière de la cathédrale et valant plusieurs dizaines de millions?

Saviez-vous qu'en 2007, les architectes Proulx et Savard avaient recommandé une réparation en profondeur de la toiture de la cathédrale, mais que le président de la fabrique avait alors décidé de limiter la réparation à la simple pose de clous et de vis, ce qui a eu comme conséquences de briser l'étanchéité du toit, de permettre des infiltrations d'eau dans tout le bâtiment et de causer des dommages qui ont entrainé la fermeture de la cathédrale?

Saviez-vous que, selon la proposition du Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale, les sommes d'argent nécessaires pour la réparation et l'entretien de la cathédrale proviendraient de mécènes, de compagnies, de personnes fortunées ainsi que de l'archevêché et que cela n'hypothéquerait pas les générations futures?

Saviez-vous que, si rien n'est fait, la Ville de Rimouski va hériter de la cathédrale et que ce sont tous les contribuables rimouskois qui devront payer à même leurs taxes sa réparation ou sa démolition?

Saviez-vous que la valeur totale des fonds accumulés dans les coffres des différentes fondations diocésaines se chiffre à plus de 38 millions et que ces fonds génèrent annuellement plus d'un million en revenus de placement excédentaires? Malgré que l'archevêque et ses collaborateurs affirment qu'ils ne peuvent modifier les dispositions régissant l'utilisation de ces fonds, ils l'ont déjà fait dans le passé. Saviez-vous ça aussi?

Saviez-vous que lors de la fusion des paroisses en 2007, il s'est égaré plus de 225,000$ et que personne à l'archevêché ne peut expliquer ce qu'il est advenu de ce montant d'argent et où il pourrait se trouver?

Saviez-vous que Luc Noppen, éminent professeur d'histoire de l'architecture et spécialiste hautement reconnu de l'architecture religieuse et du patrimoine, a affirmé sur les ondes de Radio-Canada, que «ceux qui avaient accordé des cotes sur l'évaluation du patrimoine religieux pour les églises étaient une gang de vieux garçons autour d'une table qui n'avait pas nécessairement toutes les compétences pour faire adéquatement ce travail»?

Saviez-vous que la cathédrale de Rimouski est l'un des dix biens patrimoniaux les plus en danger au Canada et qu'elle est le seul bâtiment du groupe portant le titre de «cathédrale»?